Charte de la primaire pour la désignation du candidat de la Droite et du Centre à la Présidence de la République

Le recours à une élection primaire pour désigner le prochain candidat de la Droite et du Centre s’impose comme une évidence au vu du contexte politique actuel. L’UMP reste le principal parti de la droite républicaine mais il n’en remplit pas seul le champ. Plusieurs formations centristes sont là pour attester que notre paysage reste diversifié et qu’il est gros de candidatures potentielles toutes aussi légitimes les unes que les autres. Au sein même de l’UMP, plusieurs personnalités ont déjà fait connaître leur volonté d’être candidats ce qui remet en cause, de fait, l’idée d’un candidat unique reposant sur un consensus comme cela a été le cas dans le passé, même récent, de notre famille politique.

Le but de ces primaires est double :

- renforcer la légitimité de notre candidat par une désignation démocratique la plus large possible
- éviter l’éparpillement des voix au premier tour de l’élection présidentielle qui risquerait de profiter à la fois au candidat du Parti Socialiste et celui du Front National.

Tout candidat qui partage ce constat et cette démarche s’engage par la présente Charte à respecter les principes suivants:

- Dans la perspective de la prochaine élection présidentielle, il sera organisé dans toute la France, une élection primaire qui départagera les différents candidats de la Droite et du Centre, et ce dans le courant de l’année 2016.

- Cette élection sera ouverte à l’ensemble des Françaises et des Français qui se reconnaissent dans les valeurs des formations politiques participant à cette élection sans condition d’appartenance politique ou partisane.

- L’élection aura lieu à bulletin secret et vote par urne transparente dans des conditions similaires à des élections nationales.

- Le recours aux procurations sera prohibé. Pour ce faire des bureaux de vote seront installés sur tout le territoire afin de permettre à tous ceux qui le souhaitent d’exprimer leur choix.

- L’organisation générale sera définie en accord avec l’ensemble des partis participant à cette élection. Chacun des partis participants mettra son réseau et ses militants à disposition pour la mise en place  matérielle et la tenue des bureaux de vote.

Cette Charte s’inscrit dans le prolongement de la Charte des Primaires de l’UMP mais elle s’adresse plus largement à tous les candidats de la Droite et du Centre qui y adhèrent et qui sont les garants de sa bonne application.Chaque candidat s’engage dès à présent à soutenir sans réserve le candidat désigné par cette élection primaire qui portera seul les couleurs de la Droite et du Centre lors de l’élection présidentielle de 2017.

Partager

3 commentaires

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - marty

    Monsieur Le Maire réservez vous donc pour les présidentielles de 2017.
    Que monsieur Sarkozi devienne Président de l'UMP c'est parfait, mais il faut faire inscrire dès à présent dans la charte du parti que le Président du parti en titre ne peut se et ne pourra en aucun cas se présenter aux présidentielles.
    En effet il serait catastrophique comme de 2007 à 2012 de revoir un parti sans gouvernance.
    Le Président du parti est là pour faire triompher son parti et ensuite si son candidat issu de primaire est élu, il devra le soutenir et l'aider de toutes ses forces à tenir ses promesses.
    Un chef de parti ne peut-être en aucun cas le candidat naturel du parti !
    Valable aussi bien pour l'UMP que pour le PS qui a obtenu les mêmes résultats pour les mêmes erreurs.
    C'est une grosse bêtise que nous a proféré monsieur Baroin !

    à 40000 Mont-de-Marsan, France
    0 J'aime
  • Quel mode de scrutin pour ces primaires ? Bulletin secret, urne transparente, c'est parfait, mais quand vous écrivez « dans des conditions similaires à des élections nationales », concrètement, à quoi pensez-vous ? J'espère que vous n'avez pas déjà arrêté votre choix sur le scrutin majoritaire à deux tour, celui de la présidentielle : pour une élection primaire, j'ai des raisons de penser que ce serait catastrophique. Celles qui ont eu lieu jusqu'ici, à gauche comme à droite, on plutôt renforcé les divisions que l'unité... Et pour cause : c'est un mode de scrutin qui divise, et qui favorise les candidats clivants, au détriment des candidats rassembleurs. Cf. les travaux du GATE du CNRS : https://www.gate.cnrs.fr/spip.php?rubrique94 Une bonne solution alternative serait un scrutin plurinominal, qui respecte beaucoup mieux les tendances et permet aux électeurs de s'exprimer sincèrement (sans vote utile).
    Pour plus de renseignements, voir aussi le site http://www.votedevaleur.org
    Cdlt,

    0 J'aime
  • Cher Bruno,
    Chers Militants,
    Cette charte est une bonne chose, il faut cependant prévoir les principes suivants : principe d'égalité, principe de parité, principe du même temps de parole.
    Merci
    Bien à vous,
    Antoine Bordier, candidat à la Présidence de l'UMP
    www.antoinebordier.fr
    @Antoine_Bordier

    0 J'aime

Réagissez à cet article

Ajouter un commentaire